Une expertise fluidique en haute altitude

Que ce soit sur les côtes danoises, dans le désert chinois ou au milieu des prairies nord-américaines, les experts en dosage des fluides de Neuenrade et de Gevelsberg ont souvent été sollicités dans les parcs éoliens. Mais alors, quels liens existent entre la technologie des fluides et ces hauteurs vertigineuses ? "Une multitude !", répond M. Axel Vedder, Directeur général de VSE.

Les pales des éoliennes les plus récentes peuvent atteindre 90 m de long, et sont généralement moulées en deux parties. Un revêtement de fibre de verre et d'autres matériaux tels que du balsa sont disposés dans les moules. L'ensemble est alors imprégné sous vide d'une résine spéciale, chauffée et cuite jusqu'à obtenir une demi-pale souple et solide à la fois. Les deux demi-pales sont alors assemblées et fixées l'une contre l'autre. Pour rigidifier l'ensemble, on insère des bandes de cisaillement dans le creux de la structure.

Le process de fabrication des éoliennes utilise une grande partie du savoir-faire de VSE et de Beinlich, à la fois dans le process d'injection sous vide pour la production des demi-pales, et le collage par résine des différents éléments. On trouve en particulier les pompes ZPD, conçues pour fonctionner sous fortes capacités, à hautes pressions et forts débits.

Les deux demi-pales sont assemblées avec de la résine adhésive (repères rouges). Les bandes de cisaillement sont également collées.

„En définitive, une grande partie de nos produits trouvent leur place dans la production de pales d'éoliennes“

Des pompes similaires à celles pour fûts ont été utilisées. Elles sont idéales pour les résines adhésives hautement visqueuses et abrasives, c'est-à-dire des fluides pâteux contenant des particules solides.

Cela impose des exigences particulières aux composants mécaniques des pompes et des postes de dosage dans les systèmes de process.

Dans ce secteur, les deux sociétés sœurs VSE et Beinlich ont maintenant plus de 20 ans d'expérience extrêmement précieux pour les fabricants de pales d'éoliennes. Ce n'est pas seulement dans la construction composite des pales que l'expertise technique des deux entreprises est sollicitée, mais également dans leur montage par vis sur le rotor. En effet, les pales sont fixées au moyeu à l'aide de plusieurs centaines de vis et d'écrous, et sécurisées au préalable par collage d'inserts métalliques. Des colles bi- ou multi-composants sont utilisées ici, et le dosage de haute précision de ces composés chimiques est un autre domaine de prédilection de VSE et de Beinlich.

Les débitmètres VS de VSE et les pompes ZPD de Beinlich Pumpen conviennent parfaitement pour toutes applications fluidiques de précision.

Une fois complètement monté, le rotor est généralement peint et recouvert d'un produit de finition. Là encore, le savoir-faire fluidique de Neuenrade assure un dosage précis et sûr. "Dans l'ensemble, toute la gamme de nos produits peut être utilisée dans la fabrication de pales d'éoliennes", explique Axel Vedder. "Depuis les grands débitmètres à vis RS jusqu'aux classiques VS, en passant par les petits VHM, tous nos débitmètres sont potentiellement concernés".

Le marché des éoliennes connaît actuellement une croissance fulgurante, notamment parce que la Chine améliore vigoureusement son environnement et met en place des parcs éoliens à un rythme soutenu. "Les usines de production de pales de rotor sont simplement construites à côté des parcs", explique le responsable technique VSE. Elles peuvent produire des pales dont la durée de vie est estimée à sept ou huit ans. Plusieurs centaines de ces usines ont fait appel à VSE et Beinlich pour la fourniture d'équipements de dosage et de mesure dans le monde entier au cours des dernières décennies. C'est un domaine dont personne ne connait la fin, car non seulement les parcs éoliens sont de plus en plus nombreux sur terre et sur mer en cette période d'"Énergie Verte", mais de plus les pales sont des pièces d'usure à remplacer après quelques années. "Assurément l'un de nos marchés de croissance."